• C'est l'automne, les feuilles tombent...

    Il n'est pas rare de croiser le matin dans les rues de Vienne des petits camions spécialisés dans le nettoiement de la voirie.

    Ils profitent de l'horaire matinal pour se faufiler entre les voitures encore en stationnement et ainsi nettoyer avec force jet d'eau et souffle d'air, les voies asphaltées de la ville.

    Que d'attention pour toutes ces autos qui pourront alors circuler sur des voies propres et débarrassées du moindre petit gravillon. Dommage que les voies réservées aux vélos ne bénéficient pas du même traitement. Si la voiture s'accommode facilement de quelques graviers et feuilles saisonnières, il est beaucoup plus pénible et dangereux pour le cycliste de circuler sur une voie recouverte de terre, de gravillons, de feuilles mortes ou de tout cela à la fois.

    C'est pourtant bien une réalité. Le cours de Verdun et l'Avenue du général Leclerc ont été touchés par les inondations du début du mois mais depuis, aucun camion de nettoiement n'est passé par là pour nettoyer les voies cyclables. D'ailleurs, deux panneaux "Travaux" ont été "oubliés" au milieu d'une voie, obligeant les cyclistes à se déporter sur la chaussée pour les éviter. Ces voies ne sont donc pas praticables sans danger, car recouvertes de terre, de feuilles, et....d'obstacles. Imaginez le Cours Brillier ou le Cours Romestang dans le même état. Tout simplement impensable!

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :